• Une frontière de contrôles Bilan de l’opération (Paris-Normandie)

    Publié le 08/10/2013 à 08H00

     

    Sécurité. Gendarmerie, Urssaf et douanes étaient côte à côte sur le terrain, hier matin, pour une opération d’envergure dans tout le département. Reportage.

    Une frontière de contrôles Bilan de l’opération (Paris-Normandie)

    La barrière de péage d’Heudebouville était le centre névralgique de l’opération d’envergure menée hier lundi par les services de l’État, notamment les forces de l’ordre. De 7 h à 11 h, une vingtaine de points de contrôle ont été installés dans le département, de Gaillon à Nonancourt, formant ainsi « un rideau de surveillance et d’interception », précise le colonel Samuel Dubuis, commandant le groupement de gendarmerie départementale de l’Eure.

    Des salariés en situation irrégulière
    En venant de région parisienne, impossible d’entrer dans l’Eure sans tomber sur ces contrôles où étaient mobilisés plus de deux cent gendarmes mais aussi des agents de l’Urssaf et des douanes. Dans leur viseur, principalement, la fraude documentaire, mais aussi le travail illégal. « Des entreprises ne respectent pas les règles et emploient des personnes en situation irrégulière. La fraude représente un important manque à gagner. C’est pourquoi nous luttons contre », a précisé le préfet de l’Eure, Dominique Sorain.
    « L’horaire de cette opération n’est pas dû au hasard. Le lundi matin représente le début de l’activité socio-économique et beaucoup d’entrepreneurs quittent la région parisienne pour venir travailler », ajoute le colonel. Parmi eux, certains embauchent des personnes en situation irrégulière. Une dizaine de cas ont ainsi été découverts. « Nous avons également eu un ravaleur qui exerçait depuis cinq ans sans être déclaré », précise Philippe Vandererven, responsable du service pôle Lutte contre la fraude à l’Urssaf de Seine-Maritime.
    Les stupéfiants étaient aussi traqués - il y a eu une dizaine de procédures pour détention de drogue -, ainsi que les infractions routières les plus graves. Le groupe anticambriolage de la gendarmerie était aussi sur le pont.
    Si des contrôles ont lieu régulièrement tout au long de l’année, une telle opération permet notamment de tester la coordination de l’ensemble des moyens de lutte.
    Et en plus de la route, des contrôles ont aussi été effectués, avec des agents de la SNCF, aux gares de Vernon, Bueil et Gaillon, notamment.
    Violaine Gargala
    Et aussi
     Durant la matinée, les douanes ont contrôlé cinquante véhicules. Elles ont constaté une infraction : un manquement à l’obligation déclarative d’achat d’un véhicule.
    L’Urssaf a contrôlé cent neuf entreprises, soit cent quatre-vingt personnes. Elle a dressé quinze procès-verbaux pour travail dissimulé, vingt et un pour salariés non déclarés.
    La Brigade de contrôle et de recherche des Finances publiques a, quant à elle, contrôlée trente-deux professionnels, dont cinq de l’Eure. Elle a relevé une infraction pour travail dissimulé.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :